14/12/2009

Orchha chez les Le Quesnoy

Salut à tout le monde,

Je sais que je manque à tous mes devoirs, mais je bouge beaucoup pour le moment et ce n'est pas évident de prendre mon courage à deux mains le soir pour vous relatez les évènements.

Depuis hier, je suis logé dans un hôtel au pied du Taj Mahal. L’hôtel n’est pas cher, mais pas terrible avec comme principal avantage d'être central et surtout d'être à 70 m de l'entrée du Taj... qui est visible depuis le top de l'hôtel.

Je reprends donc mon trajet depuis Bhopal: le patron de l'hôtel tenait absolument à me déposer à la gare en voiture alors qu'à pied, c'est deux minutes, mais bon. En voiture, ca nous a pris 10 minutes car il est oblige de faire un énorme détour pour rejoindre la route principale. Confirmation: ils roulent tous comme des dingues.

Je prends un ticket de base que je fais changer par le T.T. du train en ticket sleeper, un peu plus confortable. Je me retrouve assis parmi de jeunes sikhs rentrant du service militaire qui me considèrent comme leur invité et achètent tout ce qui passe dans le train comme truc plus ou moins comestible. La plupart sont vachement piquants, mais délicieux. Je me régale. Ils me passent des films pris sur leur portable: toute leur vie défile. Le plus surprenant: 3 d'entre eux pratiquent un sport étrange: ca ressemble à de la lutte car il sont en short moulant torse nu. Y’a 4 gars en short bleu qui protègent un gars en short rouge et de l'autre coté, y’a un mec en short d'une autre couleur qui agit comme s'il allait les encercler (il rêve...) mais qui finit par attraper le planque derrière les autres qui ne le touche pas (j'espère que vous suivez). Finalement, ils partent dans un corps à corps et se foutent sur la gueule. C'est un peu comme s'ils jouaient à touche-touche... mais en plus viril. Si quelqu'un connait le nom, qu'il me le transmette: ca m'intéresse, non pas pour m'y inscrire, mais juste à titre d'info.

Le trajet de 5 heures passe à toute allure et arrive à Jhansi, je me dirige vers la sortie de la gare. Là, ooh surprise: un mec m'attend sous un panneau qui affiche les prix fixent d'un tas de prestations. Même pas de discussion, ni de négociation: super facile. Je prends donc un rickshaw jusqu'à la bus station où on m'interdit de monter dans le bus qui est soi disant over full. C'est nouveau ca: voila qu'on refuse du monde dans un bus qui ne me semble pas plus plein que ca: il doit y avoir une centaine de personnes, mais c'est comme d'hab quoi. Bref, je retourne vers les rickshaw pour marchander: il part de 250 Rps pour descendre lentement. Je propose 150 et lui 200. Ayant assez d'attendre, je dis d'accord pour les 180 qu'il propose mais lui me dit "non, non, 150, it's ok" Je comprends plus rien: pour une fois, ce sont les Indiens qui descendent le prix que je leur propose. Il vire d'ailleurs les gens installés dans son véhicule et on part. 20 kms tranquilles vers Orchha et ses temples et palais.

Dans le Routard, je trouve un hôtel qui a l'air correct et je m'y arrête. Chouette hôtel et proprio sympa... presque trop. Chaque fois qu'on le croise, il répète "vous êtes ici chez vous, c'est votre maison" et ses enfants se mettent au garde à vous pour dire "hello sir, how are you? How was your day?" Too much: on se croirait invité chez les Le Quesnoy alors qu'on s'attend plutôt à tomber sur la famille Groseille. Le premier soir, il m'invite à partager un thali avec lui et on discute  gentiment. En remontant vers le nord, on sent quand même le froid qui monte aussi (logique) et j'en arrive à rêver des plages chaudes de Goa et de tout le sud.

Je suis resté finalement 3 nuits à Orchha, charmant petit village loin de toute l'agitation des métropoles indiennes avec en plus, son lot de palaces et de temples superbes: vous verrez les photos, c'est très chouette. Par contre, je trouve que la région est vraiment très pauvre: il y a énormément d'enfants qui errent dans les rues et sur le marché, pieds nus et vraiment très sales. Certains sont étonnants: un gamin m'a dirigé vers un truc dont Mr Le Quesnoy m'avait parle et que je ne trouvais pas. Il devait avoir une petite dizaine d'années, mais se comportait déjà comme un adulte. En revenant au village, il m'a montré la maison, ou plutôt la cabane, où il vit avec ses parents et ses 4 frères et sœurs: ca fait froid dans le dos. C'est totalement inimaginable pour nous de voir le dénouement de ces gens. Il voulait de l'argent, mais je lui ai propose un vêtement: on est donc retournés au marché où il m'a montré un pantalon... que je lui ai payé: moins de 3 euros alors que son pantalon à lui était dans un état terrible: déchiré, sale, trop petit...

Les sites visites à Orchha sont vraiment superbes: j'ai pris mon pied en me baladant de temples en palaces pour terminer au bord de la rivière pour assister au coucher de soleil.

Orchha est aussi un village possédant un temple célèbre, dédié à Rama. Samedi, tous les mariages de la région sont passés par ce temple avec force, tambour et cris les accompagnant. Les mariées sont superbes dans leurs saris de cérémonie, mais ce qui se dégage surtout, c'est leur infinie tristesse: la plupart d'entre elles sont très jeunes et elles épousent des hommes qu'elles n'ont jamais vu et qui sont beaucoup plus âgés qu'elles la plupart du temps. En plus,  elles savent pertinemment qu'elles sont destinées à devenir la servante de leur belle-mère qui ne les ménagera pas. Pour clôturer le tout, elles partiront vivre le plus souvent dans la belle-famille, loin des siens qu'elle ne reverra parfois plus jamais. Bref, pour elle, c'est pas vraiment la fête.

Le mariage indien est bruyant... mais la soirée qui le suit est pire que tout: sono assourdissante, pétards puissants, bref, tout ce qu'il faut pour tenir les touristes éveillés...

Bon, là dessus je vous laisse. Demain, je vais peut être retourner visiter le Taj que j'avais déjà vu il y a 5 ans... mais l'endroit est tellement beau...

Passez une bonne soirée et à bientôt,

 

Michel

 

Les commentaires sont fermés.