25/11/2007

"First washing... then leaving"

 

Namaste,

Enfin des conditions internet acceptables pour poster correctement sur mon blog.

J'ai donc quitté Munnar tout seul avec la ferme intention de rejoindre la plus haute station d'altitude du sud de l'Inde: Ooty. Pour ce faire, je me suis renseigné un peu partout à Munnar pour connaitre les meilleures connexions et finalement je décidé de faire confiance à notre hôtelier qui me dit qu'il a été chauffeur de bus durant 27 ans dans la région: je pars donc pour Uddamapet que je ne trouve sur aucun plan, mais bon...

Il m'annonce le bus à 8h30, donc je me retrouve à la Bus Station à 7h45 pour être certain. Il y a déjà des chauffeurs et leurs contrôleurs présents et je me fais confirmer l'heure de départ. La Bus Station ressemble à un cimetière de carcasses et comme dans le paquet, il y en a un seul avec roues et moteur, je me dis que c'est le bon... même s'il est bien pourri.

A 8h30 précises, le chauffeur se met en place et alors que je m'approche avec mon sac, le contrôleur s'approche de moi et me sermonne en pointant l'index pour me dire "first washing and then leaving". Je n'en crois pas mes yeux: le bus se déplace de maximum 10 mètres et un mec débarque avec son tuyau d'arrosage pour frotter minutieusement la carcasse. Je crois rêver. On décolle enfin à 8h45 pour s'arrêter à Munnaur (1100 mètres de parcourus) ou on m'annonce un arrêt de 40 minutes. Super.

La route pour descendre de Munnar est superbe même si le chauffeur roule à tombeau ouvert et qu'on frôle à chaque virage, des précipices vertigineux. Moi qui n'ai jamais peur en voiture, je suis scotche à mon siège en attendant d'être en bas... tout en essayant d'apprécier le panorama. A Uddamalpet, je me retrouve au milieu de nulle part et je trouve assez facilement mon bus pour Coimbatore. Le trajet est très cool: on slalome entre les chars à bœufs, les vaches et les gens qui se baladent sur la route... sans compter l'état catastrophiques des routes, complètement défoncées, sans doute à cause de la mousson.

A Coimbatore, il y a 3 gares de bus près du seul hôtel qui me semble valable... mais malheureusement il y en a une 4e où je débarque. Je ne trouve personne comprenant ce que je dis et je suis ballade dans la ville par 3 bus différents pour finalement être débarqué après une heure de visite de la ville, à environ 1 km de mon hôtel. Je rame pour le trouver car personne ne parle anglais. Finalement l'hôtel est pas mal et je pars me balader en ville où je mange un super bon poulet malabar bien spicy. Je négocie une ceinture en "cuir" en partant de 350 Rps pour l'acheter finalement a 50 Rps soit 1 EURO. Quoi qu'il arrive je ne me suis pas fait rouler. Il y a un monde fou dans la ville... comme partout en Inde. Comme le disait John Wayne a Calamity Jane: "Ouvre l'œil car il y a des Indiens partout".

Je me couche hyper tôt car je suis cassé et le lendemain, j'ai un train à 5h15 pour rejoindre le point de départ du mini train à vapeur qui rejoint Otty. Comme promis à 4h00, on me réveille et je trouve un riskshaw qui m'amène à la gare dans les temps. Dans le train il y  a déjà un monde incroyable. Heureusement je n'en ai que pour une heure de route. Arrive au terminus, je me précipite au guichet de la gare pour acheter un billet car normalement, c'est sur réservation. Un Anglais est dans le même cas que moi et nous faisons consciencieusement la file jusqu'a ce qu'un Indien vienne et ne s'intercale pour passer avant nous. Il faut dire que dans les files en Inde, le principe est de coller le gars qui vous précède et derrière vous, ils font la même chose. Si vous laissez 20cm, il y a toujours quelqu'un qui va s'infiltrer. Mais la, il ne faut pas faire chier deux mecs qui se sont levés à 4h du mat, donc on éjecte violemment le mec de la file et à mon avis, il doit toujours être pendu quelque part à un néon de la gare de Mallayapet. Si vous connaissez le chef de gare...

Pour le reste, la montée est superbe... mais d'une lenteur affolante car il faut s'arrêter sans arrêt pour nettoyer les systèmes de la loco: on met 5h30 pour faire 46 kms. Impressionnant.

La ville est pas mal, mais je suis crevé et je me rends compte que ce qui est surtout propose, ce sont des trekkings. Je fais donc une énorme ballade tout seul l'après-midi en envisageant de partir dès le lendemain pour Mysore.

Je vous raconterai ca demain car je dois continuer à envoyer des photos à Terence.

Portez vous bien et à très bientôt.

M.

Les commentaires sont fermés.