19/12/2006

J'ai retrouvé la toilette des 7 nains...

 

Sabaai-dii,

 

Voici mon second post en deux jours mais j'attends quelqu'un pour aller manger et je suis occupe à transférer des photos.

Hier soir après avoir terminé mes mails, j'ai mangé un bout dans une ruelle sur le marché de nuit. Dans cette ruelle où 4 laotiens passent de front mais ou 2 européens doivent se mettre de profil pour se croiser, des tas de gargottes s'installent à la nuit tombante avec des tas de plats préparés et on peut choisir ce qu'on veut pour une somme dérisoire. C'est vraiment bon même si on ne sait pas toujours ce qu'on prend.

Comme je l'avais dit, je voulais rentrer tôt pour me lever à l'aube voir l'aumône faite aux moines. Le problème c'est qu'en rentrant à la guest, je tombe sur le beau fils de la patronne (je croyais que c'était un touriste depuis le premier jour) qui me propose ainsi qu'a un couple d'anglais et à un écossais de partager une bouteille de Lao Khao ( Lao=alcool  Khao=riz) fait maison. Comme ma maison m'a appris que c'était très impoli de refuser les invitations, nous voila parti.

Première impression: ça débouche les sinus, ça dégage la gorge jusqu'au gros intestin et ça pique aux yeux. A part ça, une fois qu'on est certain que ce n'est pas de l'antigel, ça passe. Et comme il nous assure que ça a des vertus médicales, alors là...

Bref, je suis au lit passe minuit et comme je mets mon alarme a 5h45, je ne mets pas de boules quies. Grosse erreur vu que le coin est plein de poulets (des vrais avec des plumes, pas ceux à poils qui foutent les PV) qui n'ont pas d'horloge, ça cocoricote ( oui ça se dit) des avant 4 heures du mat. Bref, je suis largement à temps pour l'aumône. C'est vachement impressionnant de voir tous ces moinillons venir chercher leur aumône à la fine pointe de l'aube en silence et pieds nus dans un silence seulement rompu par le bruit des appareils photos des quelques touristes aussi cingles que moi. Certains se comportent comme dans un zoo pendant qu'on nourrit les otaries: ils mettent leur téléobjectif à 50 cm des moines alors que justement on nous demande du respect et de se maintenir en retrait. Il y a d'ailleurs un vieux con qui se fait empoigner par un allemand que je connais de vue car il était quasi sur le dos d'un jeune moine. 

Thailande-Laos_018-Moines_S

Thailande-Laos_019-Moines_S

Apres ça retour à l'hôtel et après 1/2 heure de sieste, je repars pour la tournée des superbes temples de la ville. Ca, des temples, j'en ai vu aujourd'hui, quasiment jusqu'à l'overdose. Mais ils sont superbes. La ville est protégée et réparée par l'Unesco mais ça en vaut vraiment la peine. Normalement quelques photos devraient agrémenter ce mail très rapidement.

Des moines en tunique orange, il y en a partout. C'est dingue. Un peu comme en Inde, il n'y a pas moyen de faire une photo sans vache sacrée, ici il n'y a pas moyen d'échapper aux moines.

Thailande-Laos_023-Moines_SMoines

 J'ai vu une bonne dizaine de temples aujourd'hui et je suis claque, mais vraiment heureux: c'était superbe. Demain, je voudrais trouver des gens pour partir tôt en vélo jusqu'à une cascade à 15 kms d'ici avant que les groupes de touristes n'y arrivent en tuk-tuk. Ce n’est pas gagné.

Thailande-Laos_025-Moines_S

 Ce midi, je me suis arrêté dans un endroit super agréable où j'ai enfin mangé une salade de papaye verte spicy. Succulent. En plus, à peine la commande passée, le gars a pris un bâton et a été cueillir une papaye dans le verger en contrebas. 5 minutes plus tard, après la commande d'une table de Hollandais, il est parti cueillir toutes les épices nécessaires à la confection de leur plat. Après ça, comment voulez vous être malades? Pourtant, il y en a. Je me suis débarrassé de mon surplus d'Imodium, Motilium et Ercefuryl auprès d'une brave fille de l'hôtel qui manifestement semble avoir de sérieux problèmes de digestions puisqu'elle ne s'éloigne pas de l'hôtel de plus de 10 minutes. Je lui conseillerais bien le Lao Khao, mais bon... 

Thailande-Laos_033_S

A part ça, les gens au Laos, ont deux caractéristiques principales: ils sont incroyablement gentils (je sais, je me répète, mais c'est l'age qui veut ça) et la seconde c'est qu'ils sont minuscules. J'ai jamais vu des gens aussi petit. Dans une pharmacie tout à l'heure, il y avait une balance et un tableau des poids suivant la taille: et bien, ça s'arrêtait à 1m68. Au-dessus, on fait du basket dans l'équipe nationale...

Tout est à leur taille: dans les bus, il est quasi impossible de mettre nos jambes occidentales et sur le slowboot venant du nord, la toilette était minuscule, quasiment ridicule: on aurait dit la toilette des 7 nains. Si vous avez un petit appart, ça peut permettre de gagner de la place en en mettant une pareille. Je connais un voisin qui avant de commencer ses travaux ferait bien d'y réfléchir...

Une dernière chose: j'ai enfin trouvé dans le routard qu'il faisait très froid la nuit ici: effectivement, si la journée le soleil tape sec, dès qu'il se couche, il fait très froid sans chauffage: il ne doit pas faire plus d'une dizaine de degrés et avec la fraîcheur du Mekong, ça n'arrange rien. Tous les imprévoyants se ruent sur les polaires au marché de nuit. Un laotien m'a dit qu'il fallait attendre mai pour que les nuits soient agréables. Effectivement à cette période les températures ne descendent plus jamais en dessous des 30 degrés... 

Bon, les esquimaux, là-dessus je vous laisse. Toutes mes photos du jour sont sur ma clef USB et mon webmaster a reçu une quinzaine de photos qui vont être rapidement sur le site (à mon avis).

Je vous salue tous et je rappelle à ceux qui veulent une carte qu'ils doivent m'envoyer leurs coordonnées. Faites pas ch... maintenant, j'ai acheté 10 cartes...

 

A+

 

M-le-templier

 

PS: a cote de moi il y a 2 moines sur internet. Ca, ça n'arrive jamais en Inde avec les vaches sacrées... :-)

Les commentaires sont fermés.