13/12/2006

La Dolce Vita

 

Sawat di khrap,

 

mon sejour à Bangkok touche à sa fin: dans 3 heures, je prends un bus de nuit (15 heures) pour Chiang Mai où je ne m'attarderai pas: j'ai hâte d'être au Laos maintenant.

 

Je commence à bien m'adapter à la chaleur et au décalage horaire, il est donc temps de se bouger un peu.

Thailande-Laos_004s

Dimanche, après avoir m'être installé, j'ai rencontré des Anglais, on a parlé foot et ils m'ont proposé de me joindre à eux pour regarder Chelsea-Arsenal live dans un café. Malgre ma pénurie de sommeil je les ai rejoint peu avant 23h00 (eh oui) pour suivre le match et, accessoirement, boire une bière. Maintenant je peux confirmer que moi qui ne boit quasi plus de jus de houblon depuis 2 ans, en y ajoutant la chaleur, la fatigue et le reste, j'étais pas vraiment frais à la fin du match... et pourtant j'ai dû boire 5 fois moins qu'eux. A l'hôtel, les étages ne sont pas vraiment indiqués (A-B-C-D  et un n° de chambre par étage). Je suis au C7 et j'ai vainement essayé de rentrer au B7... jusqu'au moment où un mec a demandé ce qui se passait. Là, j'ai décidé de monter voir plus haut si je n'y étais pas... et miracle: j'y étais.

 

Le lendemain, lever tardif (of course... mais ça doit surtout être le décalage horaire) et je pars chez Gulf Air de l'autre côté de la ville pour faire changer mon billet. A pied, je me rends compte que j'en ai pour 2 jours et un Thai m'explique comment y aller en bus: " you take the 511". Bon, j'obéis, je take le 511 et la contrôleuse me dit qu'elle est désolée mais qu'il faut prendre le 2. Sortie à l'arrêt suivant, j'attend le 2 et je sors à nouveau dès l'arrêt suivant: pas bon non plus, c'est le 37. Comme le 37 ne va pas où je veux et que j'ai déjà parcouru pas mal de distance (et surtout que je suis hors plan), je négocie une moto taxi qui était sur place pour aller où je veux. Le gars me refile un casque XXS alors que je voulais un XXL mais bon, on démarre (j'espère qu'il n'y a pas de photo). Il roule comme un dingue et je tape regulièrement du genou soit un rétro soit la carrosserie, mais tout le monde s'en fout. C'est nettement mieux que Disneyland: on a les sensations et en plus c'est pas cher.

 

Arrivé sur place, mauvaise nouvelle: plus de place avant le 15 janvier, contrairement à ce que l'agence de Paris m'avait dit ("pas de problème pour changer sur place, ne vous inquiétez pas". Quelle compagnie de merde)

Bon, je suis sur une liste d'attente pour un vol entre le 2  et le 6 janvier. On verra bien. Dans le pire des cas, je vais le 3 ou le 4 jamvier a l'aéroport et j'achète le premier vol possible pour la France, l'Angleterre ou l'Allemagne. On verra bien, même si ca va me gâcher un peu mon plaisir. Mais bon...

 

Après ça, je me suis balade à l'aventure dans les rues de la ville: sympa malgré les ampoules que j'ai aux pieds depuis Bahrain (les chaussures de marche + les grosses chaussettes sales, c'est pas l'idéal par plus de 30 degrés) et le fait qu'elles se multiplient ( j'ai bientôt assez d'ampoules pour éclairer toute une maison). Un mec que je croise me met quasi de force dans un tuk-tuk qu'il négocie pour aller à l'office de tourisme thai. Le tuk tuk m'attend et me dit que pour la somme négociée, il me ramène à l'hôtel... mais qu'on va s'arrêter chez un tailleur, puis, un bijoutier, puis un export center. Il ne veut rien entendre: je saute donc du tuk-tuk en lui payant la premiere partie de la course. Tous les mêmes.

Thailande-Laos_008_S

Je finis par rentrer en bus pour 0,15 euros mais en mettant plus d'1 heure. Toute cette ville est complètement engorgée. Et dire que depuis dimanche c'est la fête du roi et que c'est férié ici... C'est inimaginable: en transpirant (et oui, il fait chaud), vous passez la main sur le front (vaste chez moi) et elle est couverte de particules noires. Ca doit etre chouette dans les poumons...

 

A Khao San Road, je retrouve mes petites habitudes: tout y est fait pour le bien être du touriste. C'est pas ce que je préfère, mais bon, autant en profiter. Dans la rues, il y a des tas de petites charettes où vous pouvez acheter de la nourriture succulente pour le dixieme du prix d'un sandwich chez nous: soupes, nouilles sautées, satés,... C'est délicieux... Le soir, je prends mon seul repas du jour et j'ai découvert une gargotte qui devient mon stamcafe: excellent et pas cher: pour 2 euros, vous faites un festin et si vous en ajoutez un troisieme vous avez droit a un dessert de roi: sticky rice with coconutmilk and sweet mangoo. Un délice...

 

Je retrouve deux françaises du même avion et du même hôtel que moi. Elles sont esthéticiennes et viennent à Bangkok pour suivre des cours de massage en vue de se diversifier. On va bien sûr boire une bière et on fixe rendez vous a mardi soir pour aller manger ensemble... apres l'école.

 

Mardi, apres avoir traité ma collection d'ampoules, je pars visiter les plus beaux temples de Bangkok (Wat Pho et Wat Phra Kaeo). Sur la route, je me fais rattraper par un prof d'école qui me conseille d'aller voir 2 autres temples avant: il négocie le tuk-tuk (pas cher) et je vais voir un bouddha géant de plus de 15 mètres (superbe et impressionnant) et le Lucky Bouddha... à qui je demande un billet d'avion pour le 5 ou le 6 janvier et si possible, une place au hublot... On verra bien.

Thailande-Laos_005sThailande-Laos_003s

Ensuite visite des superbes temples et pleins de photos. retour à l'aise a pied et souper avec les deux demoiselles. On finit par découvrir un petit coin de paradis isolé pour boire un verre et on fait la chasse aux banana pancakes pour finir la soirée en beauté. Chouettes filles et chouette soirée: j'espere les revoir au retour.

Thailande-Laos_006_S

Aujourd'hui, j'ai fait mon check out, j'ai cherche un nouveau petit sac à dos vu que le mien tombe en lambeaux et je me suis baladé dans le coin. C'était sympa.

Maintenant je dois encore aller manger un morceau et puis on verra à quoi ressemble le bus VIP comme ils disent. Vu qu'il y a la clim, j'ai sorti mes vêtements d'hiver car ça va cailler grave, je les connais.

 

Pour Beb et Rosario: vous ne reconnaitriez plus le quartier. La petite rue de routard est devenue une sorte de Rue Neuve entourée de pleins de petites rue dediées aux touristes. On est vraiment dans une sorte de ghetto où on trouve de tout. C'est incroyable.


Là-dessus je vous laisse en espérant que Terence arrive a mettre les photos que je lui ai envoyées sur le blog.


Le prochain message sera surement envoyé du Laos.


Portez vous bien et à bientot (si je trouve un avion),


Michel, SDF à Bangkok

 

 

 

Les commentaires sont fermés.