Tsunami - 08/02/2005 A 16h43

| Page d'accueil |

la b(l)ague du poisson - 14/02/2005 A 10h44

»

21/09/2006

Carambole - 10/02/2005 A 13h31

 

 

Salut l'Europe,

 

Voila, mon petit séjour à Mahabalipuram se termine. Demain je me casse vers Pondicherry... à condition d'attraper un bus. Apparemment, les bus de Chennai à Pondicherry passent par ici... sauf si le chauffeur ne fait pas le détour, soit parce que son bus est déjà plein, soit qu'il a pris trop de retard. Donc, je vais devoir implorer Vishnou, Rama, Khrishna et les autres ce soir pour qu'un bus passe par mon arrêt...

 

En fait, en Inde, les chauffeurs et leurs contrôleurs sont payés au nombre de passagers qu'ils transportent et au respect de certains horaires. Le principe est donc de prendre son temps au départ pour charger un max de monde et puis de foncer comme des malades pour rattraper le temps perdu. Comme vous voyez, c'est un système particulièrement sain... qui explique le nombre très élevé d'accidents.

 

Ici, c'est vraiment le pied: les hôtels sont sympas, les gens charmants, la bouffe est excellente, il y a la mer et un soleil de plomb. Aujourd'hui, on a flirté avec les 40 degrés... J'en connais certaines qui à cette température là pourraient même enlever leur petit lainage...

 

En plus, il y a des sites extraordinaires à visiter. Toute une culture est partie d'ici. C'est le cas par exemple de la culture angkorienne. Aparté pour Alain M. et Nadine (plus d'autres qui auraient visité Angkor): le site pré-angkorien de Roulos aurait été bâti par des descendants de gens venus d'ici. Souvenez-vous de la plaque de granit gravée en sanscrit. Voilà, fin de la parenthèse...

 

Tout ça pour dire que les temples et autres rochers gravés ou grottes sont vraiment intéressants pour y flâner... quoi qu'il faille d'abord arriver à se débarrasser des pseudo-guides qui vous empoisonnent la vie en vous harcelant littéralement pour vous donner des explications.

 

Aujourd'hui, pour changer un peu, j'ai loué une moto et je suis parti visiter une ferme de crocodiles à une quinzaine de kilomètres. Impressionnant. Il ont 14 sortes de crocos sur les 23 existantes dans le monde et ces charmantes bestioles sont dans des énormes enclos, séparés du public par des murets qui parfois dépassent à peine la hauteur des genoux. J’étais pas vraiment à l'aise. J'ai fait la visite avec un gars de Manchester qui n'arrêtait pas de me répéter " je suis certain que si on les énerve, ils peuvent passer au-dessus" Raison de plus pour ne pas les énerver. En plus, le croco, c'est à peu prêt le seul truc contre lequel je ne sois pas vacciné...

 

Mon préféré? Un gentil garçon de plus de 5 mètres de long et qui approche les 1000 kilos. Pour le photographier, j’étais à moins d'un mètre de sa (grande) gueule. Je ne lui ai pas demandé de sourire...

 

A part ça, le premier jour, j'ai trouvé un endroit, au bord de la route ou des hommes jouent à la carambole, sorte de jeu très populaire chez les étudiants à mon époque, qui consiste en une grande plaque en bois avec 4 trous et des jetons a y faire glisser d'une pichenette. Je croyais que c'était un jeu belge et bien voilà. Les indiens aussi l'appellent "krambol" et ils y jouent tous les après-midi en regardant d'un oeil que des clients ne rentrent pas dans les boutiques.

 

Ils m'ont invité à jouer avec eux et bien que je me fasse piller continuellement, ils  m'appellent chaque fois. Mon partenaire privilégié est un vieil indien qui répète chaque fois " so I play in an international team". C'est vraiment super sympa.

 

Pour le reste, ici, tous les soirs, j'ai droit à un festin de roi. Les restos vous proposent d'énormes plats avec différents poissons et de king prawns qui sont des crevettes de la taille de homard que vous commander à la pièce et qu'ils préparent à votre façon. C'est nettement plus cher qu'ailleurs mais la présentation et la qualité est incroyable. Quand je dis plus cher, il faut évidemment tout remettre dans son contexte. On a 55 Roupies pour un Euro. Bon, vous suivez?

 

Généralement, je mange pour 70 à 80 Rps (boisson comprise). A Chennai, dans un boui-boui de la mort, j'ai eu un chicken baryiani (sorte de préparation à base de riz) avec ma boisson pour la somme astronomique de 37 Roupies... Et croyez-moi, la quantité était suffisante.

 

Ici, pour du poisson, on commence à 150 Rps et si on attaque les crevettes géantes, on s'en sort pour 350Rps, ce qui me paraît toujours excessif mais qui en fait est moins cher qu'une bête Quick à Bruxelles finalement. Donc, ce soir, pour la seconde fois, je vais me faire une petite orgie de poissons.

 

Ici, c'est bourré de français. En fait, il n'y a quasiment que ça. Et alors quand ils se mettent à parler anglais je suis écroulé. Hier dans le resto, un jeune couple est entré et m'a montré la terrasse sur le toit en disant " you have place dowstair?". Le premier jour, j'ai servi d'interprète pour un couple de petit vieux qui voulaient faire faire des vêtements pour madame dans une boutique et ils ne savent rien dire. Pour me remercier ils m'ont offert un joli pendentif ainsi que le petit dej’ de ce matin à hôtel. Le vieux monsieur m'a même demandé si je vivais en Angleterre alors que mon anglais ne casse vraiment rien, mais par rapport à eux, je parle aussi correctement italien (va fanculo) et allemand (schaize). Séverine, Marc, Dominique, Eric, dites vous apprenez quoi comme seconde langue? Le Breton? L'Auvergnat?

 

Voila, je vais vous laisser et aller prendre une bonne douche bien froide avant d'aller manger.

 

Portez-vous bien et n'hésitez pas a m'envoyé des mails. Je viens souvent sur Internet pour lire les news sur les sites belges quand c'est possible et ça me fait plaisir d'avoir de vos nouvelles.

 

A bientôt

 

M.

 

PS: Je tiens à rassurer ma tante, je dors bien avec ma bouée...en cas de tsunami nocturne... Non, mais y en a, j'vous jure...

Les commentaires sont fermés.