Daktari - 22/12/2003 A 18h43

| Page d'accueil |

Tour de Babel - 28/12/2003

»

14/09/2006

SDF - 24/12/2003 A 07h56

 
Salut à tous,
 
hier matin au lever deux mauvaises nouvelles: j'ai une crève d'enfer et il ne me reste plus qu'une nuit d’hôtel...
 
Tout d'abord la crève. Les Indiens croient faire plaisir en nous branchant systématiquement tous les ventilos qu'ils trouvent dans la figure. J'ai beau leur expliquer, rien n'y fait. Dans les cafés internet par exemple, d’énormes ventilos entraînent des courants d'air froid... et comme il fait 30 degrés dehors, c'est la crève assurée pour les touristes. En plus, leurs ventilos sont souvent d'anciennes pales d’hélicos qui tournent à une vitesse incroyable. Dans une de mes chambres (je ne sais plus où), chaque fois que je le branchais, tout s'envolait, c’était incroyable. Je carbure aux pastilles pour la gorge et j'ai toujours des antibiotiques en réserve.
 
Je commence a avoir un peu moins de médicaments car je les distribue a d'autres touristes qui sont à court. Hier soir j'ai mangé avec un couple de Serbes de Belgrade qui ont fait un peu le même trip que moi... sauf que dans chaque ville, il y en a un des deux qui était malade. "Jaisalmer? Oh, je suis resté 4 jours au lit (ou pas loin) mais ma copine a beaucoup aimé)." Et pour Jodhpur, c'est le contraire... Je touche du bois, pour moi ça roule... même si parfois je me dis que ça va m'arriver.
 
Ici, il y a un petit marché aux légumes et aux fruits qui est génial. J'y passe tous les matins pour mes achats du jour et je suis devenu pote avec un marchand sympa qui m'offre tous les jours des trucs à goûter. J'ai ainsi pu manger du raisin... non lavé en répétant mes prières à St-Imodium, et ca marche! Celui-là, il faudra que je fasse quelque chose pour lui à mon retour. Je m’achète régulièrement un ananas que le gars dépiauté avec soin et me coupe en tranche. C'est divinement bon... rien à voir avec les fruits sans goût qui sont importés en Europe.
 
Sur le marché, les femmes installent leurs fruits et légumes à même le sol sur des toiles de jute... qui ont souvent beaucoup vécu. Dois je vous rappeler que les animaux circulent librement et partout en Inde? Il y a donc des tas de vaches, de cochons, de chiens et de chèvres qui sont attirés par toute cette nourriture. Hier pendant que j'attendais, juste derrière moi, une commerçante avait imprudemment laisse un panier plein de choux juste derrière elle avec un sac de toile pour le couvrir. Deux chèvres avaient réussi à tirer le sac et elles dévoraient allègrement le chou jusqu’à l’arrivée du gardien du marché armé d'un long bâton. Son rôle? Ejecter les animaux du marché. Facile avec les vaches qui ne brillent pas par leur agilité... mais les chiens et surtout les chèvres sont jetés d'un côté et réapparaissent 5 minutes plus tard dans un autre coin poursuivis par notre flic de service.
 
C'est marrant comme tout. A la fin du marché, pas de service de voirie mais bien des dizaines d'animaux qui viennent manger ce qui reste. Moi je trouve que ca serait une bonne idée pour le marché du midi. Des la fin du marché on lâche des vaches, des cochons et des chèvres...
 
Pour la chambre d’hôtel, c'est la merde. Ils deviennent tous fous... A l’hôtel, on me dit que ma chambre passe de 300 a 500 Rps dès à présent et que le 30 ca sera 750 Rps et ... 1000 Rps pour le réveillon de Nouvel An. Je fais donc le tour des hôtels ou les prix sont tous doublés (au moins) à partir de Noël. C'est vraiment n'importe quoi. Je constate que pas mal de touristes se cassent et que les Israéliens (nombreux et souvent vraiment très antipathiques quand ils sont en groupe) ne discutent même pas.
 
Dans un hôtel ou j'etais passé le matin et où la flexibilité semblait possible, je repasse en fin d’après-midi pour voir le patron (en fait, c'est le gérant mais bon...) avec lequel je discute en buvant le chai (thé indien) pendant 1 heure 15 (ici il ne faut jamais être pressé) pour arriver à un compromis: je reste jusqu'au 2 janvier et je paye 400 Rps chaque nuit, même pour le réveillon. Bon, c'est un tout petit peu au-dessus de mon budget mais je prendrai des chambres un peu plus sommaires après. Fini donc le balcon avec vue sur mer... mais j’échange aussi ma toilette à la turque contre une bonne vieille toilette à l'occidentale.
 
Hier soir, j'ai donc soupé avec mon couple de serbes... qui n'ont même pas dû s'absenter pour le repas. Après, je leur ai donne une tablette d'imodium et quelques motilium en gardant suffisamment pour moi au cas où...
 
Ce matin, changement d’hôtel. Au moment du check-out, on me dit que je peux encore rester 2 nuits au même tarif. Je les envoie péter et je déménage. A peine installé, je vais voir la terrasse-resto de l’hôtel ou je tombe sur un mec avec un T-shirt "Studio Brussel". C'est un ethnologue de Gand qui voyage pendant 5 mois pour son boulot. On discute et il me dit que dans 2 jours, son hôtel miteux triple le prix de sa chambre. Ce soir on va réveillonner ensemble sur la terrasse d'un excellent resto au bord de l'eau et demain, on va négocier pour qu’il puisse partager ma chambre deux ou trois nuits... pour une très légère augmentation de prix. Ca va être hard, mais c'est possible. Depuis une semaine, j'ai appris à compter en hindi et j'ai toujours un peu la trouille de me planter. Quand on a fixé un prix, je confirme toujours en anglais... juste pour être certain...
 
Sur ce, je crois je vais aller faire un tour au marché aux poissons situé aux abords de la ville et peut être déjà réserver un bus de nuit pour remonter sur Ahmedabad début de l’année prochaine.
 
Si je prolonge ici, c'est pour plusieurs raisons: j'y suis bien, il y fait un peu plus calme qu'ailleurs et surtout, il y a une vague de froid qui touche le nord (il ne fait que 18 degrés a Delhi) et Delhi est englué dans le brouillard depuis 5 jours avec la plupart des vols qui sont annulés.
 
Pour le reste, je crois que mon prochain voyage prend forme: Moscou-Pékin par le transsiberien, traversée (en routard, of course) de la Chine jusqu'au Tibet, descente jusqu'au Népal et retour en Belgique. Ca tente quelqu'un?
 
Passez toutes et tous un excellent réveillon, ne prenez pas froid et à très bientôt,
 
Le Père Michel (sans son traîneau)
 

Les commentaires sont fermés.