ça va péter - 31/12/2003 A 7h41

| Page d'accueil |

Kal Ho Naa Ho - 12/01/2004 A 09h06

»

14/09/2006

Bonne année - 03/01/2004 A 11h13

 
Salut à tous et encore une excellente année 2004,
 
j’espère que vous avez passé un aussi bon réveillon que moi.
 
Comme prévu, nous nous sommes retrouvés en dehors de Diu où nous avons réveillonné à une quinzaine sur une terrasse où nous avons cuit au BBQ nos différents poissons. C’était excellent et super sympa.
 
Nous avons quitté la ville au moment où la police locale se déployait avant d'essayer de prévenir les problèmes.
 
En fait, vu que l'alcool est prohibé dans le reste du Gujarat, nous avons eu droit à des situations inimaginables. Par exemple, sur la route pour aller à notre lieu de guindaille, soit 3 kms, nous avons vu 3 personnes cuvant dans les fossés dans des vraies positions de cadavres. Ils étaient juste tombés là et n'avaient pas pu se relever: ils cuvaient. La nuit en revenant nous avons vu des dizaines d'hommes dormant un peu partout: sur un chantier, sur un tas de sable, il y avait ainsi 4 "cadavres". Le lendemain dans Diu, j'ai vu une petite dizaine de personnes portant d’énormes bandages suintant de sang au visage, résultat de multiples bagarres, uniquement entre indiens...
 
Je suis resté jusqu'au 2 à Diu et la nuit du 2 au 3, je suis parti avec Natasha, une allemande rencontrée sur place vers Ahmedabad. Nous avons pris le bus sleeper de nuit pour arriver ici a 5h30 du matin en 11 heures de route. Les bus sleeper sont en fait dépourvus de sièges et sont dotés de deux rangées de "lits" 2 places sans couvertures ni oreiller avec des fenêtres qui ne ferment pas. La longueur est de 1m70 environ (trop courte pour tous les deux) et la largeur n’excède pas 1m00. Chaque compartiment se ferme par deux tentures trop courtes ce qui fait que toute la nuit, un indien est resté assis à sa place en face de notre couchette sans cesser de regarder à travers les tentures, semblant espérer un peu de spectacle... Encore plus fort: de temps en temps, un indien ouvrait notre tenture sans crier gare pour nous dire où nous étions ou pour nous demander "ok?". Au début, on a même trouvé ça drôle...
 
Nous avons été débarqués aux abords d'Ahmedabad en pleine nuit et nous avons rejoint le centre ville à pied en traversant tout un quartier où les bas-côtés de la route étaient pleins de gens dormant dans un froid certain. C’était vraiment très très dur de voir tous ces gens n'ayant le plus souvent qu'un simple morceau de plastic pour s'abriter.
 
C’était aussi vraiment surréaliste d'avancer ainsi dans la ville. Pour nous remonter le moral nous nous sommes arrêtés dans le seul bar ouvert... sans nous rendre compte directement qu'il y avait 4 cercueils dans l'allée centrale: un d'adulte et trois d'enfants. Et les clients s'installent ainsi pour prendre leur thé sans aucun problème au milieu de ces cercueils. Chouette ville vraiment !
 
Nous sommes ensuite allés chez une autre allemande qui était à Diu et qui étudie ici l'architecture dans le cadre d'un programme d’échange international. Nous logeons chez elle ce soir et nous comptons aller au cinéma tous les trois. Tous les guides disent qu'il faut absolument au moins une fois aller dans un cinoche en Inde. Je vous expliquerai dès mon prochain message.
 
A partir de demain, nous descendons vers Mumbay (ex Bombay). En fait j'ai changé mes plans car dans le nord, il y a actuellement une vague de froid terrible: il a même gelé la nuit à Delhi le 27 décembre. Il y a déjà plus de 300 morts dans la vallée du Gange...
 
Je ne vais donc remonter vers Varanassi qu'au dernier moment avant de rentrer sur Delhi. A Mumbay, nous allons récupérer une autre allemande qui débarque et nous partirons tous les trois vers le centre du pays où il y a, apparemment,  de merveilleuses grottes à visiter.
 
Je reste donc sous le soleil...
 
Portez-vous bien et à bientôt,
 
Michel

Les commentaires sont fermés.